De la câpre au câpron !

De la câpre au câpron !

Le 28 janvier, 2015, Rédigé par , Dans Non classé, Avec Commentaires fermés sur De la câpre au câpron !

Tout le monde connaît en France la câpre. Les gourmands la consomment notamment dans les steaks tartare. La câpre, légèrement acide et farineuse, permet de relever des plats telles que les salades ou bien encore d’accompagner la cuisson de poissons. A Lecce, la « frisa », plat populaire des Pouilles, la câpre est consommée avec des tomates, de l’huile d’olive, des olives et du pain rassis.

Mais le câprier, cet arbrisseau méditerranéen aux fleurs blanches, dont les boutons floraux donnent ce que nous connaissons sous le nom de câpres, est aussi un arbre fruitier. Le fruit du câprier http://www.cialis5mgbestprice.com est le câpron, aussi connu sous le nom espagnol de alcaparon. De la taille d’une olive, le câpron possède une queue qui facilite sa consommation, par exemple à l’apéritif.

câpre

Contrairement à la câpre, le câpron n’est pas acide ni amer. Sa chair délicieuse en fait un met idéal pour certains plats préparés mais aussi pour une consommation immédiate. Le câpron se marie à merveille avec le champagne. Le plus dur, une fois que l’on a ouvert une boîte, est bien de s’arrêter ! En tout cas, c’est ce qui se passe pour moi…

Prisé davantage en Espagne qu’en France, le câpron n’est pas un mets simple à trouver. Mais certaines épiceries fines en proposent. Au détour d’un voyage dans la péninsule Ibérique, vous pourrez vous approvisionner dans les supermarchés, les mercadonas. Et si vous passez, près de Fontainebleau, à Montigny-sur-Loing, l’équipe du Petit Cormier se fera un plaisir de vous faire déguster un câpron !

Comments are closed.